La mise en fourrière plus chère ! Voici les nouveaux tarifs

La rentrée s’accompagne de la hausse de certains tarifs. C’est notamment le cas pour ceux de la mise en fourrière. Comme le révèle service-public. fr, le site officiel de l’administration française, la facture risque d’être un peu plus douloureuse si vous devez passer chercher votre voiture à la fourrière. Un arrêté publié level le Journal officiel du 31 août donne and d’informations à ce sujet. Deux des frais à débourser pour récupérer votre véhicule vont augmenter, comparé au dernier arrêté prévu à ce sujet, qui datait du 28 décembre 2018.

Ainsi, les frais d’enlèvement pour les voitures particulières sont passés p 119,20 euros à 120,18 euros (il s’agit du highest qui peut être réclamé). La garde journalière d’une voiture particulière est également and chère: p 6,31 euros par jour, elle est passée à 6,36 euros (max là-aussi). Les autres frais n’ont pas bougé. Il vous faudra toujours agent 7,60 euros si votre voiture a été immobilisée level un sabot, 15,20 euros pour les opérations préalables à la mise en fourrière (comprenez: le déplacement p votre véhicule) ou encore 61 euros pour l’expertise p votre véhicule (qui est obligatoire à partir du quatrième jour p détention).

“Le gardien de la fourrière ne restitue le véhicule qu’à partir du second où tous les frais de fourrière (en and de l’amende liée à l’infraction initiale) ont été réglés”, précise également le website de l’administration française. Il faut noter que les frais de fourrière sont différents à Paris, Lyon, Marseille et Toulouse. Dans ces villes de and p 400. 000 habitants, le prix de l’enlèvement est fixé à 126 euros, et celui de la garde journalière à 10 euros: il s’agit là-aussi p la somme maximale qui peut être réclamée. Ces tarifs n’ont quant à eux pas été revus à la hausse.

Leave A Response